Installation solenoides

Eventées, installation Aubais

« Eventées » est une installation sonore à base de bouteilles vides de champagne et remplies d’eau à des degrés différents, de telle sorte à obtenir les notes correspondant à une partition musicale précise. La chanson en question est l’Internationale, hymne populaire et fédérateur de la classe ouvrière, datant de 1888 et toujours d’actualité.

Selon le contexte, l’installation et la disposition des bouteilles varient. Les solénoïdes (electroaimants) qui frappent sur les bouteilles sont plus ou moins dissimulés. L’espace est plus ou moins occupé et la mélodie peut évoluer. Le thème même de l’Internationale est amené à subir des variations progressives.

Encore aujourd’hui, cette chanson intervient comme un rituel au sein de meetings politiques de gauche et extrême-gauche (LCR, NPA, FO, Lutte Ouvrière, syndicats, manifestations…). Mettre en frottement un élément historique de notre civilisation et culture, instaurer une extension symbolique du peuple et sa force fédératrice à rassembler et lutter contre l’oppression.

Mettre en juxtaposition une série de bouteilles de champagne vides au contact d’un chanson inscrite dans l’imaginaire collectif, de façon quasi subliminale, c’est questionner la prégnance d’une mythologie, c’est mettre en contradiction des symboles antagonistes (la lutte contre la consommation, la pauvreté contre l’opulence et le faste).

L’ensemble de cette installation est réalisée avec un lot de 8 solénoides (électroaimants) pilotés par une électronique de pilotage ainsi qu’une carte Arduino. La séquence musicale correspondant à la partition est traduite suivant un nombre de pas et intégrée directement dans le code de l’Arduino.

Debout les damnés de la terre
Debout les forçats de la faim
La raison tonne en son cratère
C’est l’éruption de la fin
Du passe faisons table rase
Foules, esclaves, debout, debout
Le monde va changer de base
Nous ne sommes rien, soyons tout
C’est la lutte finale
Groupons-nous, et demain (bis)
L’Internationale
Sera le genre humain
Il n’est pas de sauveurs suprêmes
Ni Dieu, ni César, ni tribun
Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes
Décrétons le salut commun
Pour que le voleur rende gorge
Pour tirer l’esprit du cachot
Soufflons nous-mêmes notre forge
Battons le fer quand il est chaud.

 

Éventées a reçu une bourse individuelle d’aide à la création de la Région Languedoc-Roussillon et bénéficié du soutien du Labomedia (Orléans).