Free Gameboy, un outil d’émancipation minimaliste dévolu à la libre circulation de l’information.
Ou comment se réapproprier une interface désuète au bénéfice d’une pensée critique ?

Gaspard et Sandra Bébié-Valérian

.

.


Dans la visée de mettre au point un outil déviant et contagieux pour l’autonomisation de la connaissance, Gaspard et Sandra Bébié-Valérian se sont emparés d’un objet de grande consommation, un symbole précurseur d’une technologie embarquée, emblématique des changements en cours de la société post-industrielle : le Gameboy.

Rétrospectivement, le Gameboy préfigurait, il y a vingt ans déjà, les fonctions technologiques actuelles : portabilité, individualité, connectivité. Cette console de jeux vidéos a fait l’objet de hacking en tout genre, un genre musical (sous forme de circuit bending) lui est dédié et la nostalgie en fait un objet revisité. Le Gameboy première génération est un objet de masse devenu obsolète : un dinosaure de l’Ipod qui, aujourd’hui, ne vaut plus grand chose. Pourtant, le Gameboy peut demeurer un objet fonctionnel d’autant plus amusant à détourner que sa valeur usuelle est quasi nulle.

Les deux artistes ont donc développé un hack de Gameboy facilement exploitable et diffusable de telle sorte à répandre plusieurs unités opérationnelles ainsi que les méthodes de détournement accessibles à chacun (Do It Yourself ou le génie domestique). Les contenus diffusés par ces unités modifiées sont alors partagés sous la forme de cartouches interchangeables et enrichissent ainsi les moyens de diffusion déjà existants et spécialisés sur le partage de savoirs autonomisants. Sont donc recensés et intégrés dans les gameboys des ressources de différents types, fiches pratiques, bricolages en tous genres, techniques de constructions, mécanique, hygiène, agriculture, phytoépuration, médecine, éducation mais aussi tout un territoire intellectuel, littéraire, écologique, sociologique, politique économique qui donne une conscience du monde dans ses mécanismes et rouages.

Free Gameboy vise une libre diffusion des savoirs, libre de restrictions d’usages, de diffusion, copyrights et autres patentes. Véhiculer des savoirs peut revêtir différentes méthodes et finalités. Le cas du Free Gameboy relève d’un certain intérêt car il incarne notre rapport actuel à l’information, son accessibilité et les habitudes d’assimilation, de lecture qui s’y joignent.

En un sens, il s’agit ici d’effectuer une translation rétrospective et prospective, de détourner un usage banal et quotidien d’une technologie actuelle – portée par un lieu immédiat, soit l’internet, l’hypertexte et l’accessibilité permanente depuis tout périphérique convenablement équipé en wifi ou bluetooth – pour un usage laborieux et rare d’une technologie désuète portée par un lieu matériel, soit la cartouche, la contrainte d’un contenu unique à chacune, sa matérialité et simplicité. Le résultat, c’est-à-dire la lecture d’un texte sur un écran, est le même alors que le processus est différencié, complexifié pour atteindre une micro-reconversion. En réactivant le déchet, Gaspard et Sandra tâchent de créer une économie, elle-même, altérée. Plus encore, l’objet apparaît dans un décalage. Free Gameboy est un outil, un véhicule, un canal de circulation discret et anodin. Il reprend à son avantage les notions de portabilité, d’échange et de circulation. Comme les récentes pratiques de bookcrossing, de joutes verbales en plein air ou les séances de l’université libre, Free Gameboy délocalise le lieu de la connaissance et son accessibilité.

.

Liste des textes placés sur les cartouches Gameboy :

« Actions directes – mode d’emploi » (Les Pokemons activistes, 2001)
« Appel pour l’action directe » (Zanzara Athée)
« Manuel de sabotage, par la CIA » (Éditions Clandestines)
« Manifeste du sabotage en entreprises » (Spank the Bank & Sabotage à tous les Étages)
« Petit guide pratique pour défier les forces de l’ordre : Tactiques et système d’autodéfense pour le
 manifestant moderne, résistance à la violence policière » (Sarin)
« L’art et la science du détournement publicitaire. » (Bilboard Liberation Front)
« Comment blanchir l’argent sale, manuel pratique pour crapules modernes et citoyens naïfs » (les 
Renseignements Généreux)
« La guerre civilisée, La défense par actions civiles » (Gene Sharp, traduction Bernard
 Lazarevhitch)
« L’abolition de la guerre, un but réaliste » (Gene Sharp, traduit par Traducteurs sans frontières)
« Gaz CS, comment en combattre les effets » (indymedia Nantes)
« Contre le fichage ADN » « Face à la police/ face à la justice » (Elie Escondida & Dante Timelos)
« Guide des violences policières » (Ligue des Droits de l’Homme)
« Kit­Keuf » (RAIDH, Réseau d’Alerte et d’Intervention pour les Droits de l’Homme)
« Que faire lorsqu’on est arrêté par la police lors d’une manifestation » (Syndicat de la magistrature)
« Pense bête juridique, manif/actions contre­sommet de l’OTAN 2009 » (Legal Team Strasbourg)
« Non, c’est non. Petit manuel d’autodéfense à l’usage de toutes les femmes qui en ont marre de se
faire emmerder sans rien dire. » (Irene Zeilinger)
« La java du code barre » (Catherine Bourgain)
« La randonnée, un art de vivre » (Indymedia Nantes)
« Le Squat de A à Z » (Collectif)

« Informatique, sabotage, contre­pouvoir » (Hannibal Lecter)
« Cultures de la Sécurité » (Crimethlinc.)
« La résistance électronique et autres idées impopulaires » (Critical Art Ensemble)
« Machine Chair » (Critical Art Ensemble)
« L’Invasion Moléculaire » (Critical Art Ensemble)
« Le sabotage artistique » (Hakim Bey)
« Le terrorisme poétique » (Hakim Bey)
« Guerrilla Gardening » « Allotments and guerrilla farming » (Graham Burnett)
« Atelier Jogging d’Action » (Fondation Babybrul)
« Nous autres » (Yevgueni Ziamatine)
« Culture Libre » (Laurence Lessig)

« Un autre monde est possible. Energie, matières premières, informations autonomisantes » (C.J.L. Energie)
« Bière Open Source » (Ekopedia)
« Le Pain » (Ekopedia)
« Les yaourts » (Ekopedia)
« Friteuse magazine, spécial filtration, 3 recettes faciles » (les ateliers permanents)
« Produire son biogaz, réalisation d’un biodigesteur de démonstration. » (onpeutlefaire.com)
« Calendrier du potager »
« La Permaculture » (Masanobu Fukuoka, Newlimits)
« À la recherche du jardin propre : l’agriculture synergétique » (Patrick Bletsas, Olivier Barbié)
« Permaculture » (Bill Mollison)
« Le Bois Raméal Fragmenté » (Ekopedia)
« Compostage » (Ekopedia)
« La conservation des aliments » (Ekopedia)
« La lactofermentation » (Ekopedia)
« Les laits végétaux » (Ekopedia)
« Les graines germées » (Eric Viard)
« Comment traiter l’eau ? » (onpeutlefaire.com)
« La toilette sèche » (Ekopedia)
« Dôme géodésique, sur le modèle de No Border » (Boîte à Outils Éditions)
« Street Medics, manuel pour un peu plus d’autonomie face aux premiers secours » (Joviale et Peter Benton)
« Les illusions du progrès technique, la course au high tech, ses conséquences et ses alternatives » ( Les Renseignements Généreux)
« Créer en SCOP, le guide de l’entreprise participative » (le Réseau des entrepreneurs participatifs)
« La Société Coopérative d’Intérêt Collectif »
« Qu’est-­ce que le S.E.L. » (selidaire.org)